ACCÉDER À MON COMPTE

Login

Veuillez saisir une adresse email valide.

Mot de passe

QU’EST CE QUE L’ON FAIT CET HIVER ?

En Normandie, l’hiver est court et souvent clément. Il implique cependant quelques bouleversements dans les habitudes des animaux bien sûr, des producteurs de lait mais également des fromagers.

Les vaches, au chaud pour l’hiver

En Normandie, quand le temps le permet, les vaches restent dans les pâturages quasiment jusqu’à Noël et retrouvent les champs au cours du mois de mars. C’est l’humidité des prairies qui déterminera si les vaches doivent être rentrées.

Pendant cette période où elles ne sont pas au champ, elles retrouvent l’étable située à proximité de la salle de traite. Le confort des animaux est assuré par une bonne aération du bâtiment et une aire paillée suffisamment importante. La paille y est renouvelée chaque jour afin d’assurer la propreté et la qualité de vie des vaches. Elles ont également à disposition une zone d’activité pour se dépenser, se nourrir, et même se faire masser. En effet, de nombreuses exploitations sont équipées d’une brosse qui se met en marche lorsque les vaches passent dessous. Un moment de bien être et qui leur permet également de rester propre.

Les producteurs de lait auprès des vaches et des haies

Pour les producteurs de lait, cette période hivernale est rythmée par le soin aux animaux. Ils consacrent alors la majorité de leur temps à apporter de la nourriture aux animaux, et à les maintenir au propre en renouvelant chaque jour la zone d’aire paillée. Cette notion de propreté est importante pour la qualité de vie des animaux en premier lieu mais également pour la qualité du lait récolté. Notion très importante lorsque l’on fabrique des fromages au lait cru.

L’autre activité de cette période est l’entretien des haies et des clôtures. En effet, dans le Pays d’Auge, zone bocagère, les champs sont enclos par des talus portant des haies composées d’arbres, d’arbustes et de buissons qu’il faut préserver pour plusieurs raisons :

• Souvent associées à un talus, un fossé ou une bande enherbée, elles constituent des corridors écologiques permettant aux animaux de se déplacer dans leur habitat et d’un habitat à l’autre.

• Elles ralentissent la vitesse des eaux de ruissellement et  favorisent leur infiltration vers les nappes souterraines.

• Elles constituent une protection des sols, véritables brises vent, elles protègent les troupeaux et les pâturages, et sont de bons abris pour les pollinisateurs

Les haies bocagères peuvent avoir une croissance importante. Il est donc impératif de les entretenir pour limiter leur empiétement sur les prairies et qu’elles ne nuisent pas à la visibilité sur les routes. Cela correspond à une
taille latérale des haies mais également à un élagage des arbres principaux.

Ce travail est extrêmement important pour la conservation des paysages qui font la richesse de la Normandie mais également pour le maintien de l’habitat de nombreuses espèces (oiseaux, insectes, rongeurs,...). Les travaux d’entretien des haies sont généralement effectués entre octobre et mars pour respecter le cycle de vie des végétaux.

Les fromagers attentifs aux bouleversements de l’hiver
 
L’hiver les vaches ne broutent plus d’herbe fraîche ce qui a des conséquences sur la composition du lait : protéines, matières grasses, … Les fromagers doivent  donc s’adapter continuellement au lait afin d’obtenir des fromages apportant toujours les mêmes qualités de goût et de texture.

© Copyright E.GRAINDORGE 2018 - Contact - Mentions légales - Conception : AffinityCom.fr